UNION DU FLEUVE MANO P A R L E M E N T DES JEUNES POUR LA PAIX

I-INTRODUCTION

Point n’est besoin de nos jours de faire de grandes démonstrations pour justifier et convaincre de l’intérêt et de la nécessité de la paix et de l’intégration dans le processus de développement des pays. En effet, si la paix constitue la condition et le réceptacle de tout progrès, l’intégration quant à elle s’impose à nos nations comme une nécessité dictée par les liens séculaires de tous ordres qui unissent leurs peuples en vue d’amorcer et de réussir leur processus de développement. C’est pourquoi, pour traduire la mise en œuvre de leur politiques communes dans divers secteurs, notamment la suppression des obstacles, et la libre circulation des personnes, des biens, des capitaux et des services, les chefs d’Etat de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Léone ont décidé de la création d’une entité tripartite forte et capable de réaliser le rêve d’intégration et de développement de leurs différents peuples ; l’Union du Fleuve Mano. En vue d’accompagner et de participer à la réalisation des objectifs de l’organisation de l’Union du Fleuve Mano, plusieurs Organisations de la Société Civile se sont démocratiquement créées et se sont consolidées en se regroupant au sein d’un vaste Mouvement efficace travaillant dans tous les domaines. Ces organisations ont joué un rôle de premier ordre dans le règlement des conflits. Parmi elles, le Réseau des Femmes du Fleuve Mano pour la Paix qui s’est montré particulièrement actif dans la mobilisation des énergies, en sensibilisant les populations, en interpellant les dirigeants et les responsables des factions belligérantes et en proposant sa médiation. A l’image des femmes, les jeunes des pays de l’Union du Fleuve Mano ont mis en place un Parlement pour leur servir de tribune d’expression, de cadre de réflexion et d’action en faveur de l’éducation à la culture de la Paix, de l’intégration et du développement.

 

II-HISTORIQUE

Sur invitation du Réseau des Jeunes de l’Afrique de l’Ouest (WAYN) et de l’UNOY de la Sierra Léone, un séminaire de formation sur la Résolution des Conflits, la Prévention des IST/VIH/SIDA et le Mode de Gestion des Projets avait regroupé plus d’une trentaine de jeunes leaders du mouvement associatif de la Guinée, de la Sierra Leone et du Libéria du 27 juillet au 3 Août 2003 dans le salon d’honneur du National Staduim de Freetown, capitale de la république de Sierra Léone. A l’issue d’une semaine de formation, les jeunes ont décidé, le samedi 3 août, de la mise en place de leur Parlement en vue de leur participation à la réalisation des objectifs de l’Union et de ceux du Millénaire fixés par les Nations Unies Les résultats des premières élections ont plébiscité Mr Mohamed Touré de la république de Guinée au poste du Président du Bureau Exécutif du Parlement.

 

III-VISION

Pour le Parlement des jeunes de l’Union du Fleuve Mano pour la Paix, les populations de l’espace Mano en particulier, de l’Afrique et du monde entier en général doivent vivre dans un environnement de Justice, de Sécurité et de Paix, libéré de la présence des armes et de leur mauvais usage, de la pauvreté et de la souffrance.

 

IV-MISSION

Le Parlement des jeunes de l’Union du fleuve Mano pour la Paix se veut être une tribune d’expression, et un cadre privilégié de réflexion, de concertation et d’action en vue du renforcement des capacités des jeunes dans les processus de Paix, d’intégration et de développement. A ce titre, le Parlement peut servir d’instrument de mise en œuvre des programmes et projets relatifs à la construction de la Paix, à l’intégration sous régionale, à la Démocratie, à la Bonne Gouvernance à la lutte contre la Pauvreté, la Corruption, les IST/VIH SIDA etc.

 

V-OBJECTIFS

Les objectifs du Parlement sont les suivants:

impliquer activement les jeunes dans la réalisation des objectifs de l’Union du Fleuve Mano et de ceux du millénaire fixés par les Nations unies

contribuer à l’édification de la paix, à favoriser l’intégration et le développement des pays membres de l’union

servir de cadre de discussion, de concertation et d’échanges entre les jeunes

 

VI-ACTIVITES

Sans revêtir un caractère limitatif, les activités du Parlement sont les suivantes:

réaliser les actions de sensibilisation, de formation et d’information dans le cadre de la prévention et de résolution des conflits, de la pauvreté, de la corruption, de la Démocratie, de la Bonne Gouvernance, des Droits Humains, de la lutte contre les IST/VIH/SIDA etc.

organiser des caravanes et des voyages d’étude au sein du Bassin du Fleuve Mano

encourager et organiser les rencontres périodiques entre les jeunes à travers le sport, l’art et la culture

promouvoir l’hygiène et la protection de l’environnement

initier et animer des séances d’apprentissage des langues officielles pour faciliter la communication entre les jeunes

interpeller les populations, les autorités et la communauté internationale sur les questions de paix, de sécurité, des Droits humains, de la Bonne Gouvernance etc.

apporter une assistance aux personnes victimes des conflits et des calamités

encourager, organiser et participer aux rencontres nationales et internationales relatives à la paix, à l’intégration et au développement

entreprendre toutes démarches pour la mobilisation des ressources nécessaires à la réalisation des objectifs du Parlement

s’affilier à toutes organisations nationales, sous régionales et continentales poursuivant les mêmes objectifs

 

VII - STRUCTURE

Afin d’assurer son fonctionnement, le Parlement des jeunes de l’Union du fleuve Mano pour la Paix adopte la structure suivante:

Le Bureau Exécutif

Le Bureau Exécutif du Parlement comprend quatorze (14) membres

Un Président

Deux vices présidents

Deux secrétaires généraux

Trois Chargés des projets

Trois chargés des Sports/Culture/Art

Trois chargés de la communication

Les Bureaux de Coordinations Nationales

Un Bureau par pays

L’Assemblée Générale

Elle regroupe tous les députés jeunes présents

Les Commisions techniques

Constituées suivant les besoins du travail

 

VIII - MEMBRES

Les membres sont de trois ordres:

Les membres effectifs ou députés

Les membres effectifs ou députés sont des jeunes gens âgés de 18 à 45 ans, issus des organisations de jeunesse des trois pays membres de l’Union et élus comme tels pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois.

Les membres d’honneur

Ils sont constitués de personnes et de personnalités de notoriété nationale ou internationale, ressortissantes ou non des pays de l’Union, ayant contribué pour la prévention et la résolution des conflits.

Les sénateurs

Les sénateurs sont des anciens députés jeunes ayants siégé au parlement durant tout le mandat sans avoir démissionné ou en être exclus.

 

CONTACT

Country

Contact

E-mail

Tel

Guinée

Hon. Mohamed Touré (Président)

motoure1@hotmail.com

(224) 673042 / 541327

Sierra Leone

Hon. Donald Kalokoh (1er e vice- Présidente)

mruyp_regional@yahoo.com

(232) 222552

Liberia

Hon. Ernest Varflee (2ème vice- Président)

unylib@yahoo.com

(002316) 556238